Bordeaux Aquitaine Marine

La cloche de Plongée

Avant l’invention de la cloche de plongée, l’homme ne

pouvait travailler sous l’eau qu’en apnée ce qui limitait à 3 ou

4 minutes le temps de travail, et la profondeur à une

trentaine de mètres.

Le problème était important car c’était le seul moyen de

récupérer le matériel et les marchandises d’un navire coulé

près de la côte. Voici les principales étapes connues de cette

invention.

325 avant J.-C.

Alexandre le Grand, selon la légende, aurait utilisé un

tonneau pour aller lui-même observer le fond de la mer. Sa

machine était nommée Colympha.

IVe siècle après J.-C.

Le romain Flavius Renatus décrit un homme qui se déplace

sous l'eau en aspirant de l'air dans une outre.

1535

Plongée de Francesco de Marchi, à l'aide d'un casque de bois

et d'une visière de cristal sur l'un des bateaux romains du lac

de Nemi.

1616

Franz Kessler dessine la première cloche de plongée. La durée de la plongée est toujours

tributaire de l’air contenu dans la cloche.

1664

Trente ans après le naufrage du Vasa, Albreckt von Treileben et Andreas Peckell parvinrent à

remonter plus de 50 canons du navire, grâce à une cloche à plongée

1690

Edmund Halley améliore la cloche de Kessler.

1797

Mise au point de la machine de Klingert. Le plongeur reste solidaire d'un caisson immergé

contenant de l'air comprimé.

 1819

Auguste Siebe met au point le premier scaphandre pieds lourds, alimenté par une pompe de

urface. Son invention signe la fin de la cloche de plongée.

 la cloche de Halley

la cloche de plongée au 19e siècle

                            

Marines - (c) tous droits réservés 2016-2017 - Alain Clouet - contact : dossiersmarine@free.fr